Les Jupes courtes

Alice, Jeanne et Pierre-Alexandre sont dans leur cours d’éducation physique. Alice est déçue: elle n’a pas remporté les élections de présidence de classe. Jeanne et elle tentent de comprendre ce qui s’est passé.

Lorsque P-A entre dans la discussion, la tension monte et les esprits s’échauffent.

P-A a beau sembler de bonne foi et faire preuve d’humour, son attitude insouciante met Alice en colère. Il commet une erreur fréquente de la part des jeunes hommes : présumer que sa situation et celle d’une jeune femme sont pareilles. En effet, comme il ne voit pas ses propres privilèges, ses propos en apparence anodins viennent à bout de la patience des deux jeunes filles.

Un truc pour éviter ce type de situation : Devenir un allié proféministe!

Un allié proféministe :

  1. Écoute et respecte la parole des femmes

  2. Lorsqu’il ne comprend pas, il ne s’attend pas à ce que ses amies lui fasse une leçon d’éducation : il google, il s’informe, il exerce son esprit critique

  3. Travaille à reconnaître ses privilèges et à faire du “disempowerment”, c’est-à-dire à partager le pouvoir, à tendre le bâton de la parole, à écouter, à appuyer les idées des autres

  4. Ne “mecsplique” pas, c’est-à-dire qu’il n’explique pas à une femme une situation qui concerne celle-ci, ne tente pas de lui en apprendre sur la réalité de celle-ci ou encore lui dire comment mener ses combats et quelles émotions ressentir lorsque ses propos la mettent en colère

  5. Tente de comprendre la colère ou les blessures que les filles de son entourage ressentent ou vivent ou encore expriment face à ses propos, et s’en excuse, le cas échéant

Revenir au menu des outils